Les 5 raisons de
«mieux éclairer»

Réduire et adapter les éclairages chez soi et dans l’espace public. Oui, mais pourquoi ?

Pour améliorer notre santé

Aujourd’hui, plus de 80 perturbations sont considérées comme les conséquences d’une exposition excessive aux éclairages : troubles du sommeil et de la concentration, agressivité, diminution des performances… L’excès de lumière artificielle est néfaste pour l’Homme ! La nuit noire est essentielle au maintien de notre rythme naturel.

Pour réduire notre facture d’électricité

La lumière, ça coûte cher ! Si nous adaptions les éclairages publics et privés, nous pourrions faire des économies de 25 à 50 % sur la facture énergétique globale. Certaines communes réunionnaises les éteignent déjà en milieu de nuit, généralement entre 22h et 4h du matin, toute l’année. À La Réunion, la production électrique représente 47% de l’empreinte carbone.

Pour préserver la biodiversité de notre île

L’île de La Réunion est un des 34 « points chauds » de la biodiversité dans le monde et enregistre un taux d’endémisme record. L’éclairage massif nuit fortement aux espèces animales de l’île, toutes catégories confondues : pétrels, tortues marines, chauve-souris, insectes, reptiles… Il perturbe également les végétaux.

Pour faire vivre la culture du fénoir

Dans les années 80, le poète réunionnais Alain Lorraine parle de « culture du fénoir ». Il désigne alors les arts et traditions qui se pratiquent la nuit comme le rakontaz zistoir (les contes), le maloya, le moringue et certains rituels. Avec la modernisation du territoire (électricité, lumière, télévision, routes…), la culture locale a laissé place aux nouveaux divertissements et loisirs. Préservons nos traditions.

Pour mieux observer les étoiles

La lumière diffuse de l’éclairage public est une véritable gêne pour l’observation du ciel étoilé. Selon les mesures de l’Observatoire astronomique des Makes, il est désormais quasi impossible d’observer les étoiles sur les 30 premiers degrés au-dessus de l’horizon. À La Réunion, la Voie lactée n'est donc pas visible à l’œil nu depuis la moitié de la surface de l'île.

Découvrez le film

Pour aller plus loin

Des ressources pour être incollable sur la Nuit et la pollution lumineuse.

Edit
Edit

Pourquoi et comment préserver le fénoir ?

(Vidéo mp4, 4 min, 112Mo)

Le référentiel pour les médiateurs, les enseignants et les curieux.

(Pdf, 54 pages, 11Mo)

Edit

Le saviez-vous ?

Client Logo

Aujourd’hui, plus de 80 perturbations sur la santé sont reconnues comme conséquence d’une exposition excessive aux éclairages

Client Logo

La surmortalité de certains insectes, comme les papillons de nuit, a une conséquence directe sur la chaîne alimentaire naturelle et sur la pollinisation de certaines plantes.

Client Logo

Chez les poissons, le bouleversement du cycle jour/nuit peut modifier leurs capacités de locomotion (déplacement en banc, migration, alimentation…)

Client Logo

L'excès de lumière artificielle bouleverse les cycles et les périodes de chasse des amphibiens et des reptiles

Client Logo

Les nouveau-nés de tortues marines guidés naturellement par le reflet de la lune sur la mer, sont complètement désorientés par les lumières artificielles

Client Logo

70% de la surface terrestre est concernée par la pollution lumineuse

Client Logo

Dans les communes ultramarines, le poids de l’éclairage public représente 40% de la consommation totale d’électricité.

Client Logo

La pollution lumineuse est la 2ème cause mondiale de disparition des insectes après les pesticides

Client Logo

Près de 1000 jeunes Pétrels de Barau s'échouent chaque année en Avril

Client Logo

Les étoiles sur l'horizon ne sont plus visibles depuis l'Observatoire des Makes à cause du halo lumineux des villes du littoral.

La newsletter

Soyez informés des évènements à venir en vous abonnant à la newsletter des Jours de la Nuit.